notre candidat

Boucau toute une vie

Je suis né à Boucau en novembre 1956, dans un appartement rue Joseph St André. Mes parents ont construit une maison à Tarnos au quartier de l’Aygassot. Mon enfance a été partagée entre cette ville où j’ai suivi quasiment toute ma scolarité du primaire au secondaire en passant par le CET, et Boucau où, tous les jours, mes parents participaient aux travaux de la ferme familiale du Petit Arrey. Au cœur de la ville, cette ferme a été bâtie par mes aînés, ouvriers aux forges de l’Adour et paysans, entretenue par ma famille et je contribue aujourd’hui à la faire vivre.

Admis au concours des écoles nationales des métiers de EDF, je suis parti à l’école de Soissons en 1974 et, depuis, j’ai fait toute ma carrière professionnelle dans cette belle et grande entreprise nationale. Affecté à Nice, puis dans l’arrière pays niçois, je suis passé par Bordeaux pour revenir à Bayonne en 1981 et m’installer définitivement à Boucau en 1982

Engagé syndicalement, je deviens secrétaire général de la CGT du centre EDF-GDF de Bayonne. Ayant eu quatre enfants scolarisés dans les écoles boucalaises, je me suis également engagé pendant de nombreuses années au sein de la section locale FCPE du Boucau.

Jean Abbadie que j’ai eu comme professeur au collège, m’a proposé, avec Jean Prudet, secrétaire de section du PCF de Boucau, de le rejoindre et de participer avec son équipe à la gestion de la ville. De 1989 à 1995, je vais donc siéger au Conseil Municipal de Boucau, auprès de personnalités qui ont marqué mon engagement militant : Jean Cartillon, Jean Laforie, Monique Champagne, Gérard Lassus, Maurice Garcia, Gérard Bourgeois, Monique Garin, Lucien Larrieu et bien d’autres…

Aujourd’hui retraité, je continue d’animer la vie politique locale du PCF depuis près de quinze ans et de participer à la commission juridique de l’union locale CGT de Bayonne pour la défense des intérêts des salariés. 

Comme beaucoup de camarades et amis, j’ai souffert de la division de la gauche et mal vécu les défaites électorales inéluctables. Le collectif a toujours été au cœur de mon engagement qu’il soit syndical ou politique. J’ai d’ailleurs toujours défendu avec conviction le rassemblement des forces de gauche, l’unité dans l’action et la possibilité collective de régler les problèmes. Face aux défis sociaux, économiques et écologiques qui sont là, devant nos yeux, pour avancer intelligemment à l’échelle de notre commune, le travail partagé me semble être la clé.

C’est avec enthousiasme que j’ai accepté de conduire la liste Boucau Avenir durable et solidaire, enthousiasme partagé par des jeunes qui veulent prendre en main le devenir de notre cité et par des candidats expérimentés prêts à s’engager ensemble.

Dominique Lavigne